Acte de consécration de St LM Grignon de Montfort
Acte de consécration de St Maximilien Kolbe
Acte de consécration de Marthe Robin
Acte de consécration des prêtres au Coeur Immaculé de Marie (Benoît VXI)
Alma Redemptoris Mater
Angelus
Ave Maria
Ave, Regina cælorum

Magnificat
Notre Dame du Sacerdoce(Mission Thérèsienne)
O Marie (Ste Jeanne de France)
O Mère Bien-Aimée (Marthe Robin)
Prières du Pape François
Regina cæli

Sainte Marie, Mère de Dieu (L. de Grandmaison)
Salve regina
Souvenez-vous(St Bernard)
Stabat Mater
Sub tuum


Retour à la page prière



 
Je vous choisis aujourd'hui, O Marie, en présence de toute la cour céleste, pour ma Mère et ma Reine. Je vous livre et consacre en toute soumission et amour, mon corps et mon âme, mes biens intérieurs et extérieurs, et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures, vous laissant un entier et plein droit de disposer de moi et de tout ce qui m'appartient, sans exception, selon votre bon plaisir, pour la plus grande gloire de Dieu dans le temps et l'éternité.
 
 
Saint Louis Marie Grignon de Montfort.



ACTE DE CONSÉCRATION DES PRÊTRES AU CŒUR IMMACULÉ DE MARIE

 
PRIÈRE DU PAPE BENOÎT XVI
Eglise de la Très Sainte Trinité – Fátima - Mercredi 12 mai 2010
 
 

Mère Immaculée,
en ce lieu de grâce, convoqués par l’amour de ton Fils Jésus,
Grand et Eternel Prêtre, nous, fils dans le Fils et ses prêtres,
nous nous consacrons à ton Cœur maternel, pour accomplir fidèlement la Volonté du Père.
Nous sommes conscients que, sans Jésus, nous ne pouvons rien faire de bon (cf. Jn 15, 5) et que, seulement par Lui, avec Lui et en Lui, nous serons pour le monde des instruments de salut.
 
Épouse de l’Esprit Saint,
obtiens-nous l’inestimable don d’être transformés dans le Christ.
Par la puissance même de l’Esprit qui, étendant sur Toi son ombre, t’a rendue Mère du Sauveur, aide-nous afin que le Christ, ton Fils, naisse aussi en nous.
Que l’Église puisse ainsi être renouvelée par de saints prêtres,
transfigurée par la grâce de Celui qui fait toutes choses nouvelles.
 
Mère de Miséricorde,
c’est ton Fils Jésus qui nous a appelés à devenir comme Lui : lumière du monde et sel de la terre (cf. Mt 5, 13-14).
 
Aide-nous,
par ta puissante intercession, à ne jamais trahir cette sublime vocation, à ne pas céder à nos égoïsmes, aux séductions du monde et aux suggestions du Malin.
Préserve-nous par ta pureté, garde-nous par ton humilité et enveloppe-nous de ton amour maternel, qui se reflète en de nombreuses âmes consacrées à toi, devenues pour nous d’authentiques mères spirituelles.
 
Mère de l’Église,
nous, prêtres, nous voulons être des pasteurs qui ne paissent pas pour eux-mêmes, mais qui se donnent à Dieu pour leurs frères, trouvant en cela leur bonheur.
Non seulement en paroles, mais par notre vie, nous voulons répéter humblement, jour après jour, notre « me voici ».
 
Guidés par toi,
nous voulons être des Apôtres de la Miséricorde Divine, heureux de célébrer chaque jour le Saint Sacrifice de l’Autel et d’offrir à tous ceux qui nous le demandent le Sacrement de la Réconciliation.
 
Avocate et Médiatrice de la grâce,
Toi qui es entièrement immergée dans l’unique médiation universelle du Christ, demande à Dieu, pour nous, un cœur complètement renouvelé, qui aime Dieu de toutes ses forces et serve l’humanité comme toi-même tu l’as fait.
 
Redis au Seigneur cette parole efficace : « ils n’ont pas de vin » (Jn 2, 3), afin que le Père et le Fils répandent sur nous, comme dans une nouvelle effusion l’Esprit Saint.
 
Plein d’émerveillement et de gratitude pour ta présence continuelle au milieu de nous, au nom de tous les prêtres, moi aussi je veux m’exclamer : « Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? » (Lc 1, 43)
 
Notre Mère depuis toujours,
ne te lasse pas de « nous visiter », de nous consoler, de nous soutenir.
Viens à notre secours et libère-nous des dangers qui nous menacent.
Par cet acte d’abandon et de consécration, nous voulons t’accueillir de façon plus profonde et radicale, pour toujours et pleinement, dans notre existence humaine et sacerdotale.
 
Que ta présence fasse refleurir le désert de nos solitudes et briller le soleil sur nos obscurités, qu’elle fasse revenir le calme après la tempête, afin que chaque homme voie le salut du Seigneur,qui a le nom et le visage de Jésus, réfléchi dans nos cœurs, pour toujours unis au tien !
 

Ainsi soit-il !




Alma Redemptoris Mater,
quæ pervia cæli porta manes, et stella maris,
succurre cadenti, surgere qui curat, populo :
tu quæ genuisti, natura mirante,
tuum sanctum Genitorem,
Virgo prius ac postérius,
Gabrielis ab ore sumens illud Ave,
peccatorum miserere.
 
Sainte Mère du Rédempteur
Porte du ciel, toujours ouverte,
Etoile de la mer,
Viens au secours du peuple qui tombe
et qui cherche à se relever.
Tu as enfanté, ô merveille !
celui qui t'a créée,
et tu demeures toujours vierge.
Accueille le salut de l'Ange Gabriel
et prends pitié de nous pécheurs.
 
 
 

ANGELUS

L'incarnation du Verbe et la Rédemption de l'homme sont étroitement reliées à l'Annonciation, quand Dieu révéla à Marie son projet et trouva en elle, jeune comme vous, un cœur totalement disponible à l'action de son amour. Depuis des siècles, la piété chrétienne rappelle chaque jour, avec la récitation de l'Angélus Domini, l'entrée de Dieu dans l'histoire de l'homme. Que cette prière devienne votre prière, méditée quotidiennement.
 
 

Jean Paul II  : Message aux jeunes du monde à l'occasion de la XVème Journée mondiale de la jeunesse (Rome 15-20 Août 2000).
 
 
Chaque jour, trois fois par jour, les cloches des églises sonnent trois fois trois coups puis à la volée pour nous rappeler l'Incarnation du Fils de Dieu. Les cloches nous aident, à trois moments clés de la journée (matin, midi et soir), à nous souvenir de l'Incarnation.
 

ANGELUS
 
L'Ange du Seigneur apporta l'annonce à Marie.
            -Et elle conçut du Saint Esprit.
 
Je vous salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.
 
Voici la Servante du Seigneur

  -Qu'il me soit fait selon ta Parole.                 
Je vous salue, Marie…
 
Et le Verbe s'est fait chair.
            -Et Il a habité parmi nous.
         Je vous salue, Marie,…
 
Priez pour nous Sainte Mère de Dieu.
-Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.
 
Que ta grâce Seigneur notre Père, se répande en nos cœurs : par le message de l'ange, tu nous as fait connaître l'incarnation de ton Fils Bien-Aimé, conduis-nous par sa passion et par sa croix jusqu'à la gloire de la résurrection. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

 

 
Je vous salue, Marie, pleine de grâce;
le Seigneur est avec vous,
vous êtes bénie
entre toutes les femmes
et Jésus,
le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie,
Mère de Dieu,
priez pour nous,
pauvres pécheurs,
maintenant
et à l'heure de notre mort. Amen.
 
 

Ave Maria, gratia plena :
Dominus tecum.
Benedicta tu in mulieribus,
Et benedictus fructus ventris tui, Jesus.
Sancta Maria, Mater Dei,
Ora pro nobis peccatoribus,
Nunc et in hora mortis nostræ.
Amen.
 
HAIL         MARY (Je vous salue Marie)
 
Hail, Mary, full of gracie, the Lord is with you.
Blessed are you among women,
And  blessed is the fruit of your womb, Jesus.
Holy Mary, Mother of God, pray for us sinners,
now and at the hour of Our death. Amen.
 
 

 
Ave, Regina cælorum,
ave, Domina angelorum,
salve, radix, salve, porta,
es qua mundo lux est orta.
 
Gaude, Virgo gloriosa,
super omnes speciosa ;
vale, o valde decora,
et pro nobis Christum exaura.
 
Salut, Reine des cieux ! Salut, Reine des anges !
Salut, Tige féconde ! Salut, Porte du ciel !
Par toi, la lumiè
re s'est levée sur le monde.
 
Réjouis-toi, Vierge glorieuse,
belle entre toutes les femmes !
Salut, splendeur radieuse :
implore le Christ pour nous.
 
 
 


 
O Marie,
Vierge et Mère de Jésus ;
Donnez-moi de penser,
de dire,
et de faire,
ce qui plaît le plus
à Dieu et à vous-même.
 
Sainte Jeanne de France.

 
Acte de consécration à l'Immaculée.
 
«Daigne recevoir ma louange, O Vierge Marie»
 

Immaculée-Conception, Reine du ciel et de la terre, Refuge des pécheurs et Mère très aimante à qui Dieu voulut confier tout l'ordre de la Miséricorde, me voici à tes pieds, moi, N…… , pauvre pécheur.
 
Je t'en supplie, accepte mon être tout entier comme ton bien et ta propriété ; agis en moi selon ta volonté, en mon âme et en mon corps, en ma vie et ma mort et mon éternité.
 
Dispose avant tout de moi comme tu le désires, pour que se réalise enfin ce qui est dit de toi : «La Femme écrasera la tête du serpent» et aussi : «Toi seule vaincra les hérésies dans le monde entier».
 
Qu'en tes mains immaculées, si riches de miséricorde, je devienne un instrument de ton amour, capable de ranimer et d'épanouir pleinement tant d'âmes tièdes ou égarées. Ainsi s'étendra sans fin le Règne du Cœur divin de Jésus.
 
Vraiment, ta seule présence attire les grâces qui convertissent et sanctifient les âmes, puisque la Grâce jaillit du Cœur divin de Jésus sur nous tous en passant par tes mains maternelles.
 
Saint Maximilien KOLBE

 
Sainte Marie, Mère de Dieu,
gardez-moi un cœur d'enfant,
pur et transparent comme une source ;
obtenez-moi un cœur simple,
qui ne savoure pas les tristesses ;
un cœur magnifique à se donner,
tendre à la compassion ;
un cœur fidèle et généreux,
qui n'oublie aucun bien
et ne tienne rancune d'aucun mal.
 
Faites-moi un cœur doux et humble,
aimant sans demander de retour,
joyeux de s'effacer dans un autre cœur devant votre divin Fils ;
un cœur grand et indomptable,
qu'aucune ingratitude ne ferme,
qu'aucune indifférence ne lasse,
un cœur tourmenté de la gloire de Jésus-Christ,
blessé de son amour et dont la plaie ne guérisse qu'au ciel.

Léonce de Grandmaison.

Magnificat
 
Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
 
Il s'est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.
 
Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !
 
Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent.
 
Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.
 
Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.
 
Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.
 
Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,
 
de la promesse faite à nos pères,
en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

O Mère de grâce et de miséricorde
je vous choisis
pour ma Reine et ma Mère.
Glorieuse souveraine
de l'Eglise et du monde,
O source de vie
de grâce et de sainteté,
j'ai recours à vous
pour être délivré du péché,
pour vivre une sainte vie
et pour entrer avec vous et par vous
dans l'éternité.
O Vierge et Mère tout ensemble,
O Temple saint de la Divinité,
je veux être à vous
par le titre particulier de mon élection,
de mon don, de mon abandon
tout filial à l'Amour et à
la sainte volonté de mon Dieu,
Père, Fils et Saint Esprit.
Ainsi soit-il.
 
Marthe Robin
 


O Mère Bien-Aimée, Vous qui connaissez si bien les voies de la Sainteté et de l'Amour, apprenez-nous à élever souvent notre esprit et notre cœur vers la Trinité, à fixer sur
Elle notre respectueuse et affectueuse attention. Et puisque vous cheminez avec nous sur le chemin de la vie éternelle, ne demeurez pas étrangère aux faibles pèlerins que votre charité veut bien recueillir ; tournez vers nous vos regards miséricordieux, attirez-nous dans vos clartés, inondez-nous de vos douceurs, emportez-nous dans la lumière et dans l'Amour, emportez-nous toujours plus loin et très haut dans les splendeurs des cieux. Que rien ne puisse jamais troubler notre paix, ni nous faire sortir de la pensée de Dieu ; mais que chaque minute nous emporte plus avant dans les profondeurs de l'auguste Mystère, jusqu'au jour où notre âme, pleinement épanouie aux illuminations de l'union divine, verra toutes choses dans l'éternel Amour et dans l'Unité. Ainsi soit-il.
Marthe Robin.


Prière à Notre Dame du Sacerdoce

 
Vierge Marie, Mère du Christ-Prêtre,
Mère des prêtres du monde entier,
Vous aimez tout particulièrement les prêtres,
parce qu'ils sont les images vivantes de votre Fils Unique.
 
Vous avez aidé Jésus par toute votre vie terrestre,
et Vous l'aidez encore dans le Ciel.
Nous Vous en supplions, priez pour les prêtres !
"Priez le Père des Cieux pour qu'Il envoie des ouvriers à sa moisson".
 
Priez pour que nous ayons toujours des prêtres
qui nous donnent les sacrements,
nous expliquent l'Évangile du Christ,
et nous enseignent à devenir de vrais enfants de Dieu !
 
Vierge Marie, demandez Vous-même à Dieu le Père
les prêtres dont nous avons tant besoin ;
et puisque votre Cœur a tout pouvoir sur Lui,
obtenez-nous, Ô Marie, des prêtres qui soient des saints .
 
Amen.


Regina cæli
(antienne mariale du temps pascal).
 
 
Regina cæli, lætare, alleluia,
Quia quem meruisti portare, alleluia,
Resurrexit sicut dixit, alleluia ;
Ora pro nobis Deum, alleluia.
Reine du ciel, réjouis-toi, alléluia,
celui que tu as mérité de porter, alléluia,
est ressuscité, comme il l'avait dit, alléluia,
Prie Dieu pour nous, alléluia.
 
Verset/. - Réjouis-toi et sois heureuse, Vierge Marie, alléluia !
Répons/. - Car le Seigneur est vraiment ressuscité, alléluia !
 
Oraison : Dieu qui as donné la joie au monde en ressuscitant Jésus, ton Fils, accorde-nous, par sa Mère, la Vierge Marie, de parvenir au bonheur de la vie éternelle. Par Jésus Christ.



 
Salve Regina, Mater Misericordiae,
Vita, dulcedo, et spes nostra, salve.
Ad te clamamus, exules filii Evae.
Ad te suspiramus, gementes et flentes in hac lacrimarum valle.
Eia ergo, Advocata nostra, illos tuos misericordes oculos ad nos converte.
Et Iesum benedictum fructum ventris tui,
nobis post hoc exilium ostende.
O clemens, o pia, o dulcis Virgo Maria.


 
Souvenez-vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie, qu'on n'a jamais entendu dire qu'aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, imploré votre assistance, réclamé votre secours, ait été abandonné. Animé d'une pareille confiance, ô Vierge des vierges, ô ma Mère, je cours vers vous et gémissant sous le poids de mes péchés, je me prosterne à vos pieds. O Mère du Verbe Incarné, ne méprisez pas mes prières, mais accueillez-les favorablement et daignez les exaucer.
 
Prière attribuée à Saint Bernard



Debout, la Mère douloureuse
Près de la croix était en larmes
Devant son Fils suspendu.
 
Dans son âme gémissait,
Toute brisée, endolorie,
Le glaive était enfoncé.
 
Qu’elle était triste et affligée,
La Mère entre toutes bénie,
La Mère du Fils unique !
 
Qu’elle avait mal, qu’elle souffrait,
La tendre Mère, en contemplant
Son divin fils tourmenté.
 
Quel est celui qui sans pleurer
Pourrait voir la Mère du Christ
Dans un supplice pareil ?
 
Qui pourrait sans souffrir comme elle
Contempler la mère du Christ
Douloureuse avec son Fils ?
 
Pour les péchés de tout son peuple
Elle le vit dans ses tourments
Subissant les coups de fouet.
 
Elle vit son enfant très cher
Mourir dans la désolation
Alors qu’il rendait l’Esprit.
 
Daigne, ô Mère, source d’amour,
Me faire éprouver tes souffrances
Pour que je pleure avec toi.
 
Fais qu’en mon cœur brûle un grand feu
Pour mieux aimer le Christ mon Dieu
Et que je puisse lui plaire.
 
O Sainte Mère, daigne donc
Graver les plaies du crucifié
Profondément dans mon cœur.
 
Ton enfant n’était que blessures,
Lui qui daigna souffrir pour moi ;
Donne-moi part à ses peines.
 
Qu’en bon fils je pleure avec toi,
Qu’avec le Christ en croix je souffre,
Chacun des jours de ma vie !
Etre avec toi près de la croix
Et ne faire q ‘un avec toi,
C’est le vœu de ma douleur.
 
Vierge bénie entre les vierges
 

 
Sub tuum praesidium confugimus,
sancta Dei Génetrix ;
nostras deprecationes ne despicias
in necessitatibus
sed a periculis cunctis libera nos semper,
Virgo gloriosa et benedicta.
 
Sous l'abri de ta miséricorde,
nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu.
Ne méprise pas nos prières
quand nous sommes dans l'épreuve,
mais de tous les dangers
délivre-nous toujours,
Vierge glorieuse, Vierge bienheureuse.

 


Retour à la page prière